Alain Gruger

12 décembre 2019 - 22 février 2020 Galerie Sophie Scheidecker

Né à Bordeaux en 1938, Alain Gruger entreprend des études supérieures qui le mènent à être nommé enseignant – chercheur dans le Département de Chimie – Physique de l’Université Pierre et Marie Curie. En 1961, après son arrivée à Paris, Alain Gruger rencontre le peintre appartenant au Mouvement surréaliste, Jorge Camacho. Avec la passion commune de l’alchimie, les deux hommes se lient d’une amitié profonde qui se poursuivra jusqu’à la mort du peintre cubain en 2011. Cette rencontre entre l’Homme de Science et l’Artiste donne naissance, chez Alain Gruger, au début d’une production graphique intense.

C’est en 1967 qu’il commence à dessiner. Le dessin s’impose à lui et l’acte de dessiner le prend comme un besoin vital. Il le hante et continue aujourd’hui encore de l’animer. Alain Gruger dessine pour lui. Ses dessins salvateurs, expression d’une force intérieure, lui permettent de s’accomplir réellement et d’accéder à « une liberté d’être ».

« Les premiers signes que je trace sur mon support m’indiquent le chemin à prendre, et des formes se mettent en ordre de bataille »*. Devant la feuille blanche, de manière spontanée et sans idée préalable, les motifs apparaissent sous ses doigts. Répétés, sans laisser de place au vide, les oiseaux, les poissons, les crânes, les lunes et autres ornements donnent naissance à des images colorées à travers lesquelles le regardeur, hypnotisé, pénètre dans l’imaginaire de l’artiste. Les motifs ne doivent pas être interprétés comme des symboles mais comme la manifestation d’un langage inconscient. Sans titre, ses dessins ne racontent pas d’histoires mais, guidés par ses rencontres, ses lectures et rythmés par ses émotions, ils pourraient être des fragments, empreintes de sa propre vie.

Le travail artistique d’Alain Gruger est partagé en trois périodes différentes : la première de 1967 a 1977, la seconde de 1986 à 2013 et la plus récente de 2014 à aujourd’hui. Son œuvre empreinte d’une modernité certaine évolue à travers les périodes et les outils utilisés (encre de chine, stylo bille ou stylo encre) tout en conservant un langage immédiatement reconnaissable qui forge son identité artistique. C’est à travers une sélection d’une vingtaine de ses dessins sur papier réalisés entre 1957 et 2019, que la galerie Sophie Scheidecker vous invite à venir découvrir l’exposition qui lui est consacrée, du 22 décembre 2019 au 22 février 2020.

* Extrait du texte d’Alain Joubert « Les très riches heures du Sieur Alain Gruger – Monologue polyphonique », 2019.

Jorge Camacho, La Doñana

6 juin - 31 juillet 2020 Galerie Sophie Scheidecker

Alain Gruger

12 décembre 2019 - 22 février 2020 Galerie Sophie Scheidecker

Paysage - Autour de Laurenz Berges

13 septembre – 30 novembre 2019 Galerie Sophie Scheidecker

La ville

12 avril - 15 juin 2019 Galerie Sophie Scheidecker

Janek Zamoyski

31 janvier - 23 mars 2019 Galerie Sophie Scheidecker

Erwin Blumenfeld

du 9 novembre au 22 décembre 2018 Galerie Sophie Scheidecker

Paula Rego

9 octobre - 7 novembre 2018 Galerie Sophie Scheidecker

Melissa Ichiuji

1er juin - 24 septembre Galerie Sophie Scheidecker

Fassianos

6 avril - 26 mai 2018 Galerie Sophie Scheidecker

Argentique

27 janvier - 24 février 2018 Galerie Sophie Scheidecker

Beyond Nature

12 octobre - 25 novembre 2017 Galerie Sophie Scheidecker

Book launch

20 juin 2017 Galerie Sophie Scheidecker

Jorge Camacho

22 avril - 24 juin Galerie Sophie Scheidecker

La beauté mise à nu

19 janvier - 25 février Galerie Sophie Scheidecker

Paris Photo

10 - 13 novembre 2016 Grand Palais

 

GALERIE SOPHIE SCHEIDECKER
14 Bis rue des Minimes 75003 Paris France
T +33 1 42 74 26 94